Une exposition plutôt “difficile” …

algeri-1

L.C. CHI? …

Da Giovanni Merloni: ……

Dans les méandres de MELANDRI …

L.C. dans la soupente …

une exposition plutôt “difficile” …

beaucoup de matériaux, dont quelques-uns splendides, …

une exposition excellente, avec un catalogue très fouillé   (presque 450 pages), où les habitués trouveront toutes les réponses, …

mais, si j’ose le dire, assez inaccessible pour un public “normal” …

de gens qui s’interrogeront sans doute, en sortant : LC qui ? …

qui était-il ? que voulait-il ? qu’a-t-il fait ? … 

pourquoi parle-t-on encore de lui ? …

Le Corbu? Qui était-il ? …

voilà une question tout à fait légitime …

au terminus du tortueux parcours dans les maxi méandres de Melandri … 

sur la préparation, nous avons déjà parlé …

et maintenant, pour charité de patrie, on évitera de s’y acharner …

naturellement, on y trouve des “pièces” exceptionnelles …

(à couper le souffle, parfois), …

pas plus qu’une vingtaine …

qui auraient suffi, en elles seulement, â garantir le succès de n’importe quelle exhibition, … 

mais aussi de piles et de piles de photocopies …

on sait bien qu’il a toujours été impossible d’exhiber des bloc-notes, …

mais la photocopie â go-go (parfois vis-à-vis de quelques rares pièces authentiques) …

il y en a vraiment des fleuves… et cela est tout simplement offensant…

pourtant, dans le bordel général…

les grands dessins, les gigantesques ardoises gravées de craie, …

de superbes trésors dont  Bottoni s’était approprié au lendemain de la conférence de Milan …

ou alors les cinq feuilles A4 empruntées par Bottai même  …

en occasion de la tentative échouée d’en parler avec le “chef” …

Rien que ces cinq « témoins » pour avoir le succès garanti de l’initiative …

d’ailleurs, si on les avait justement mis en valeur, …

tout le monde aurait pu apprécier cette initiative dans sa pleine qualité…

en tout cas, des matériaux qu’il faudra soigneusement protéger et que nous ne reverrons peut-être pas …

…………….

Grazie …

per l’inaspettata traduzione …

“Tra i francesi che si incazzano
e i giornali che svolazzano” …

Questa voce è stata pubblicata in Architettura, Archiwatch Archivio. Contrassegna il permalink.

3 risposte a Une exposition plutôt “difficile” …

  1. biscarrosse2012 ha detto:

    L’ha ribloggato su le portrait inconsciente ha commentato:
    Dans les méandres de MELANDRI …

    L.C. dans la soupente …

    une exposition plutôt “difficile” …

    beaucoup de matériaux, dont quelques-uns splendides, …

    une exposition excellente, avec un catalogue très fouillé (presque 450 pages), où les habitués trouveront toutes les réponses, …

    mais, si j’ose le dire, assez inaccessible pour un public “normal” …

    de gens qui s’interrogeront sans doute, en sortant : LC qui ? …

    qui était-il ? que voulait-il ? qu’a-t-il fait ? …

    pourquoi parle-t-on encore de lui ? …

    Le Corbu? Qui était-il ? …

    voilà une question tout à fait légitime …

    au terminus du tortueux parcours dans les maxi méandres de Melandri …

    sur la préparation, nous avons déjà parlé …

    et maintenant, pour charité de patrie, on évitera de s’y acharner …

    naturellement, on y trouve des “pièces” exceptionnelles …

    (à couper le souffle, parfois), …

    pas plus qu’une vingtaine …

    qui auraient suffi, en elles seulement, â garantir le succès de n’importe quelle exhibition, …

    mais aussi de piles et de piles de photocopies …

    on sait bien qu’il a toujours été impossible d’exhiber des bloc-notes, …

    mais la photocopie â go-go (parfois vis-à-vis de quelques rares pièces authentiques) …

    il y en a vraiment des fleuves… et cela est tout simplement offensant…

    pourtant, dans le bordel général…

    les grands dessins, les gigantesques ardoises gravées de craie, …

    de superbes trésors dont Bottai s’était approprié au lendemain de la conférence de Milan …

    ou alors les cinq feuilles A4 empruntées par Bottai même …

    en occasion de la tentative échouée d’en parler avec le “chef” …

    Rien que ces cinq « témoins » pour avoir le succès garanti de l’initiative …

    d’ailleurs, si on les avait justement mis en valeur, …

    tout le monde aurait pu apprécier cette initiative dans sa pleine qualité…

    en tout cas, des matériaux qu’il faudra soigneusement protéger et que nous ne reverrons peut-être pas …

  2. biscarrosse2012 ha detto:

    Ho ribollito anche questo secondo articolo. Anche se non ho (finora) fornito spiegazioni su personaggi e luoghi (nessuno sa qui che cos’è il MAXI) penso che l’eco di questo dibattito si apra un varco nelle proverbiali convinzioni irremovibili dei transalpini di qua. Mi interessa soprattutto fare conoscere Archiwatch, una delle poche voci libere e veramente disincantate del nostro paese, oramai saltato anima e corpo sul carro del vincente conformismo.

  3. biscarrosse2012 ha detto:

    Scusa Giorgio avevo scritto Ribloggato, ma il “correttore” francese ha avuto un lapsus ! Ti prego di correggere ! Ciao, scusami !

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.